Mercredi 2 juillet 2014 3 02 /07 /Juil /2014 19:49

Relisons, les classiques. Après Chateaubriand, Stendhal (qui n'aimait pas beaucoup le vicomte, semble-t-il). En 1825 (in Courrier Anglais), il crée son propre mot : le puff, puffer. Parmi les quelques occurrences Gallica :

Puffer-1.png

-----------------------------

Puffer-2.png

 

Henri Martineau (1882-1958), le maître stendhalien, nous donne l'explication de ce mot chez Stendhal dans une édition (Le Divan 1933) des Mélanges de Littérature, avec des exemples chez d'autres écrivains : « Vanter à toute outrance et prôner sur Internet dans les journaux avec effronterie. »


Martinon.png

 

Ne ferions-nous que retrouver des phonèmes antérieurs ? L'analogie sémantique entre puff et buzz est criante – et par ailleurs puff vient aussi de l'anglais, comme quasi tous nos termes Internet actuels !

Par Alexandre Moatti - Publié dans : Relire les classiques
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Bibliothèques numériques, édition scientifique, droits d'auteurs vs. diffusion de la connaissance (auteur Alexandre Moatti)
  • Bibliothèques numériques, édition scientifique, droits d'auteurs vs. diffusion de la connaissance (auteur Alexandre Moatti)
  • : bibliothèque numérique édition scientifique Culture
  • : Discussions sur le projet de Bibliothèque numérique européenne, sur les bibliothèques numériques en général; sur l'édition scientifique papier & en ligne.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Recherche

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés